Le blues hivernal

Hello tout le monde !

Cette semaine, j’avais prévu d’avancer sur mon article sur New York et finalement, j’en suis toujours au matin du jour 2 … Alors, préférant la qualité à la quantité, j’ai abandonné la rédaction du récit de nos aventures dans la grosse pomme. J’ai donc décidé de vous parler d’un sujet tout à fait de saison: le blues de l’hiver ! 

Je vous en parlais déjà dans mon dernier article: janvier est un mois déprimant ! En Irlande, janvier et février sont les pires: il pleut tout le temps, on enchaîne tempête sur tempête … Je sais bien que le temps n’est pas idéal en France non plus, mais l’hiver ici est vraiment très très long. Si vous rajoutez en plus de ça tous les petits virus qui traînent dans le coin, il y a vraiment de quoi vous mettre KO ! Alors comment lutter contre ces baisses de moral? 

Prendre soin de soi et s’écouter

A cette période de l’année, je crois que le plus important, c’est de surveiller sa santé. Il fait froid, on est fatigués et il reste encore plusieurs semaines à tenir avant l’arrivée des beaux jours. Il faut vraiment se ménager, aussi bien mentalement que physiquement. Je pense qu’il ne faut pas hésiter à tenir compte des différents signes que notre corps nous envoie. Un petit rhume qui commence? Vite, des huiles essentielles pour dégager tout ça ! Mal à la gorge? C’est parti pour une cure eau chaude/citron/miel ! Une baisse d’énergie: on fait le plein de fruits pour se booster !

Cette semaine, j’ai été particulièrement fatiguée et j’ai eu plein de ces petits symptômes hivernaux. J’ai une bonne crève, pas des maux plus importants que d’autres, mais juste assez pour me gêner et bien me crever. Du coup, plusieurs soirs j’ai pris des bains ou des douches bien chaudes en rentrant à la maison, j’ai fait des gommages, des masques … Bref, je me suis chouchoutée ! J’ai aussi essayé de me coucher plus tôt, pour pouvoir recharger un peu les batteries. Je vous promets, ça fait toute la différence: une bonne nuit de sommeil et ça repart !

Miser sur la lumière

L’une des raisons bien connues pour laquelle nous sommes plus fatigués en hiver, c’est le manque de luminosité. Même si j’ai remarqué que le soleil nous laissait quelques minutes de répit, difficile d’en profiter avec la grisaille permanente et la pluie ! J’ai beaucoup entendu parler de la luminothérapie et je pense que c’est quelque chose que je pourrais tenter l’hiver prochain. En attendant, je me suis offert une nouvelle guirlande lumineuse pour notre chambre, dans les tons gris et bleus et j’en ai aussi une dans le salon, pour donner une ambiance un peu plus chaleureuse à notre appartement.

Une autre façon d’illuminer son intérieur et de créer une ambiance cocooning est de miser sur les bougies. Depuis notre week-end à Copenhague, je suis charmée par le hygge et ce style de vie douillet et réconfortant. J’aime beaucoup les bougies mais au final, je les allume rarement. En ce moment, c’est vraiment la période idéale pour ajouter des petites touches douces de lumières chez soi ! Alors je m’y mets de plus en plus et comme les Danois, j’allume mes bougies, peu importe l’heure de la journée ! Que ce soit le week-end au réveil, pendant que je lis, que je fais du yoga ou le soir devant la télé, je me crée ce petit cocon que je suis contente de retrouver en rentrant du boulot. 

S’évader

Quand je n’ai pas le moral, je pense aux choses qui me rendent heureuses et à comment je pourrais les réaliser. C’est simple, je me dis que tout est possible alors si je le voulais, où pourrais-je être en ce moment? La plupart du temps, je pense aux voyages et je dresse une liste de tous les pays où j’aimerais aller. Ces derniers jours, j’ai découvert des endroits dans lesquels je n’aurais jamais pensé me rendre un jour: le Bhoutan, l’Argentine, la côte ouest Américaine … Et je fais mes petites recherches, comme si j’allais y partir dans quelques semaines. En réalité, je me raisonne et je ne réserve pas mon hôtel et mes billets d’avion sur un coup de tête mais rien que d’anticiper des vacances, ça me booste !

Une autre chose que j’adore faire en hiver et qui fonctionne particulièrement bien avec le point précédent, c’est de lire. J’ai déjà dévoré deux bouquins en trois semaines. Je crois qu’il n’y a pas mieux pour s’évader, découvrir de nouveaux endroits et laisser son esprit vagabonder dans une autre époque ! Alors pour moi, le meilleur moment de la journée est quand j’allume ma couverture chauffante, que je me glisse sous la couette et que je me replonge dans mon bouquin.    

Et vous, quels sont vos remèdes anti-blues?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments

Laisser un commentaire