Un week-end à Édimbourg – Partie 1

17 décembre 2016

Hello tout le monde !
 
Si vous me suivez un peu sur Instagram, vous savez qu’il y a quelques temps, je suis partie un week-end à Édimbourg. L’Ecosse, c’était un peu le rêve de Monsieur G. Quand on s’est installés en Irlande, on s’est tout de suite dit qu’on irait à Édimbourg, car c’est tellement facile en avion (à peine une heure pour pas très cher). Et puis, il manquait ce pays et cette capitale pour que G ait rempli son challenge personnel qui consiste à avoir mis un pied dans chaque pays du Royaume-Uni !
 
Enfin bref, j’avais envie de partager avec vous ces trois jours en amoureux dans la capitale écossaise. Nous sommes arrivés le matin à 7h30 pour repartir le dimanche vers 15h00, ce qui nous a laissé largement le temps d’explorer la ville ! Je tiens à vous préciser que ce voyage s’est déroulé dans des conditions particulières, puisque la veille de notre départ, Monsieur G est rentré du foot avec une douleur à la cheville. Panique à bord, le lendemain à 4h du matin, il ne pouvait plus marcher … Heureusement qu’il y a des pharmacies dans les aéroports, car il a pu acheter une attelle et des anti-douleurs. Il sera d’ailleurs, je crois, ravi que je vous parle de ses mésaventures sur mon blog !
 
 

Jour 1 – Un tour panoramique d’Édimbourg

Etant arrivés très tôt en Ecosse et après avoir petit-déjeuner dans l’avion, nous étions prêts à attaquer notre première journée dès 9h00. Un petit tour à l’hôtel pour déposer nos bagages, récupérer une carte et nous voilà partis ! Nous avons commencé par New Town, qui est la partie récente de la ville. Je n’ai pas trouvé qu’il y ait quoi que ce soit de particulier à visiter, mais j’ai aimé flâner dans les rues, les petits parcs et observer la magnifique architecture d’Édimbourg. C’est à New Town qu’on trouve également toutes les boutiques (Primark, Lush, New Look etc …) mais comme nous avons exactement les mêmes à Dublin, nous ne nous y sommes pas vraiment attardés.
 
A 10h, nous avons fait un arrêt au National Gallery of Scotland, histoire de faire une petite visite au chaud, car oui, en octobre, il fait quand même un peu frais en Ecosse ! C’est un joli petit musée avec quelques belles pièces. Seulement une petite partie des œuvres évoque l’Ecosse et ses traditions, ce que j’ai trouvé un peu dommage …
 
Ensuite, nous nous sommes dirigés plus à l’est de la ville vers Calton Hill. Nous avions prévu d’aller à Arthur Seat, qui est un ancien volcan et d’où on a une vue imprenable sur la ville, mais suite aux mésaventures de Monsieur G, nous avons décidé qu’il serait plus sage de s’en tenir à Calton Hill. Après avoir monté un nombre incalculable de marches (j’exagère à peine !), nous sommes arrivés en haut de cette colline qui surplombe Édimbourg. Hasard ou non, une fanfare militaire était présente et a accompagné notre balade. Il faut dire que la vue est vraiment magnifique: on peut y voir toute la ville, Arthur Seat et même le palais où vient la Reine ! Nous avons donc passé un bon moment à prendre des photos et admirer le panorama avant de reprendre notre chemin.
 

Nous avons continué notre circuit en traversant le North Bridge pour arriver dans la partie la plus ancienne d’Édimbourg: Old Town. C’est vraiment la partie la plus touristique de la ville, là où l’on trouve les principaux sites à visiter, les boutiques de souvenirs, mais aussi pas mal de restaurants et de pubs. Nous avons donc pris l’artère principale, The Royal Mile, afin d’explorer un peu nos différentes options. Nous sommes entrés dans le Royal Mile Market qui n’est pas un marché alimentaire comme je le pensais, mais plutôt un endroit où des artistes exposent leurs œuvres. Nous nous sommes ensuite arrêtés à la Cathédrale Saint Gilles avant d’aller déjeuner au Royal McGregor. J’avoue que nous n’avons pas pris beaucoup de risques en choisissant tous les deux une pie (tourte à la viande avec de la purée et des légumes).

Nous nous sommes ensuite baladés dans ce quartier, en passant par des petites ruelles qui montent et descendent. Je crois que ni la cheville de Monsieur G, ni mes jambes n’étaient ravies de toutes ces marches, mais c’est aussi le charme d’Édimbourg ! Nous avons éventuellement fini par arriver au château qui surplombe la ville, mais nous avons décidé de garder cette visite pour le lendemain. Nous sommes rentrés à l’hôtel en milieu d’après-midi pour prendre possession de notre chambre et nous reposer un peu.

 
Quelques mots sur notre hôtel, le B+B Edimburgh. C’est un charmant hôtel situé dans un quartier calme entre New Town et Dean Village. Le responsable nous a très bien accueillis en nous donnant une carte et des informations sur la ville. Il nous a également montré le petit salon où l’on peut se servir une tasse de thé et manger quelques biscuits tout en restant bien au chaud dans une atmosphère cosy. Nous avons même pu aller dans la salle de réunion pour voir la vue sur Dean Village ! Nous avions une chambre au quatrième étage – pas de chance pour Monsieur G, l’ascenseur était en panne – mais la vue sur le château était superbe ! L’hôtel en général est très beau et confortable. Le petit déjeuner était top – continental à volonté et aussi la possibilité d’avoir un plat chaud comme des œufs Bénédicte ou alors un Scottish breakfast avec du haggis !
 
Le soir, nous nous sommes baladés autour de l’hôtel, à la recherche, en vain, de Dean Village. Si le quartier en lui-même est très calme, l’hôtel se trouve juste à côté de rues animées avec plein de restaurants, de bars branchés … Après avoir bu un verre et fait un petit tour, nous sommes allés manger chez Zizzi, une chaîne de restaurants italiens. Les plats étaient classiques, mais nous nous sommes régalés avant d’aller nous coucher et dormir comme des masses !
 
A bientôt pour la suite de nos aventures Edimbourgeoises !

Vos petits mots

1 Commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.