J’ai le coeur qui balance


Hello tout le monde !
 
En ce moment, je suis en France pour Pâques et je profite de chaque instant, car je sais que la semaine va passer vite. J’avais envie ce soir, de partager avec vous les difficultés de vivre à l’étranger.
 
Je vis maintenant en Irlande depuis sept mois et je peux dire que certaines choses ne m’ont pas manquées … La morosité du journal télé par exemple, les débats politiques, les gens qui râlent et toutes les incompréhensions dans ce pays qui est pourtant celui de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Je n’aime pas non plus cette sensation qu’en dehors de chez mes parents, de mon cocon, je suis en danger. Je ressens toujours et depuis longtemps une certaine angoisse qui plane au dessus de ma tête dès que je sors.

Par contre, quand je rentre, j’apprécie le calme de ma campagne, ne pas être bousculée dans la rue ou le brouhaha ambiant de la ville. J’aime le fait d’être libre de mes faits et gestes, de pouvoir aller où je veux, quand je veux, car j’ai ma voiture et je ne dépends pas des transports en commun. J’aime tout connaître et tout comprendre, car c’est ma langue maternelle et l’environnement que j’ai toujours connu. J’aime la nourriture, en particulier les plats de mes parents faits avec des produits locaux, des aliments qui ont du goût. J’aime être avec ma famille, me sentir chez moi, dans mon cocon, ma petite bulle. J’aime la sérénité de la maison familiale. Mais je crois que j’aime surtout le goût des vacances: n’avoir rien à faire, ne pas penser au boulot ni aux corvées du quotidien. Et aussi me moquer de ce que je mange, parce qu’après tout, c’est exceptionnel et j’ai une bonne excuse !
 
Bien sûr, j’adore l’Irlande, son mode de vie et ses habitants. J’adore aussi mon job, vivre et travailler dans un environnement anglophone. Et puis, j’ai aussi un statut un peu spécial, parce que je suis une Française qui vit en Irlande. Je suis heureuse de vivre cette aventure, d’avoir un super boulot et que mes années d’études sont récompensées. Mais parfois, la France me manque, mais je sais que je ne peux pas tout avoir, car l’Irlande m’offre des choses que je n’aurais pas « à la maison ». 
 
J’ai sans cesse le cœur qui balance entre ces deux pays et ça depuis toujours. Je veux tout et son contraire. Je ne sais pas où je veux aller ni ce que la vie me réserve. Je n’arrive pas à me projeter ni en Irlande, ni en France et c’est peut-être bien ça qui m’inquiète. En anglais, l’une de mes expressions préférées est « Home is where the Heart is » … Et en ce moment, le mien est tourmenté …

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

  1. Anne-Sophie says:

    J'aime beaucoup ton article. Même si je n'ai pas encore ce dilemme de France ou Lituanie, je suis dans l'incertitude aussi. J'adore la Lituanie, mais c'est vrai que passer quelques jours dans sa famille et retrouver tout ce que l'on connait, ça fait du bien 🙂 En tout cas, bon courage, tu finiras bien par savoir ce que tu veux vraiment …

Laisser un commentaire